Quand les camps étincellent

En ce mois d’Août 2017, Etincelle a pour sujet principal les camps et déborde de nouvelles réjouissantes : des témoignages, des projets pour les directeurs, des remerciements… Mais aussi de sujet de prières pour la suite ! Le Camp Chef est sur le point de démarrer, et les aventures Flambeaux continuent 🙂

IMG-6446

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez demander à recevoir gratuitement le prochain Etincelle, en envoyant votre adresse postale à etincelle@flambeaux.org.

Un grand merci aux bénévoles qui sont venues aider à plier et mettre ce numéro 18 d’Etincelle sous enveloppe, vous étiez très efficaces ! 😀

Claire

Étincelle n°16 : Mise sous pli !

img_20170224_201708Vendredi soir après avoir partagé un bon repas pour se mettre en forme, les bénévoles de la commission secrétariat m’ont rejoint au bureau pour mettre sous enveloppe Étincelle, le périodique envoyé aux Amis Flambeaux, donateurs et églises.

En 2h nous avons plié, coupé, percé, timbré, étiqueté pas moins de 310 Étincelles!

Merci à toute l’équipe et avis aux amateurs qui ont envie de nous rejoindre, ambiance assurée!

Manue P. – secrétaire

Portrait de Samuel W.

Pour le numéro 16 d’Étincelle, nous avions interviewé Samuel, récemment élu au Conseil d’Administration. Vous voulez en savoir plus ? Cet article est là pour ça !

Samuel, comment te présenterais tu en quelques mots ?

Je dirais déjà Flambeaux depuis toujours. Je suis un fan de montagne, que ce soit l’hiver pour le ski ou l’été pour la rando. Je suis supporter du racing club de Strasbourg depuis que je suis au collège. Je travaille chez Mars, donc si vous aimez les M&MS, il faut venir me voir ! 🙂

Comment en es tu arrivé à t’impliquer de cette façon dans les Flambeaux ?

Ca c’est un long parcours ! J’ai commencé en tant que jeune. Déjà avant les Flambeaux, je réclamais à ma maman “C’est quand que je peux aller aux Flambeaux, c’est quand que je peux aller aux Flambeau ?” Et, avec un ami du même âge, Joël, on a tellement insisté que la troupe des Flambeaux de Lingolsheim nous accepté un an plus tôt que ce qui était normal car il n’y avait pas de Petits Flambeaux à ce moment là. Nous avons donc commencé les Flambeaux à 10 ans avec avec le carnet Petits Flambeaux mais nous étions les seuls Petits Flambeaux du groupe !

J’ai énormément appris aux Flambeaux, ce qui fait que derrière naturellement j’avais envie de donner en retour et de devenir chef. J’ai progressé dans tous les aspects de ma vie (spirituelle, vie en groupe, découvrir mon corps & les techniques…) aux Flambeaux, j’ai rempli beaucoup de rôles différents, ce qui fait que les Flambeaux font partie de ma vie.

Et s’i il y a bien une chose dans lequel j’ai envie de m’investir en dehors de mon travail, ce sont les Flambeaux. J’ai déjà été membre du CA, mais j’avais aussi beaucoup d’autres engagements. J’ai donc attendu de pouvoir confier la direction de mon groupe local et l’animation de la région à quelqu’un d’autre pour revenir au National, et Dieu a répondu à ma prière car j’ai une super successeur : Emmeline (Mangouste) a repris le groupe local, et Florence (Lemming) et Dorian la région.

Les Flambeaux, c’est ancré en moi.

Qu’est ce qui te plait particulièrement aux Flambeaux ?

On fait grandir les jeunes dans toute leurs personnalités, et c’est quelque chose qui ne se retrouve pas forcément toujours dans les activités chrétiennes. Je trouve ça vraiment important de dire que si l’on veut faire grandir les jeunes ce n’est pas seulement les faire grandir dans la foi, c’est vivre au quotidien, leur apprendre à vivre, à vivre en groupe, à cuisiner, c’est quelque chose de vraiment super complet.

Tu as une anecdote à nous raconter ?

J’en aurais même plusieurs ! Pour la première qui me vient à l’esprit, j’ai été témoin d’un événement marquant, en 2008, un camp à Chamarges, Grizzli était directeur et moi directeur adjoint. Je n’étais pas encore marié avec Rebecca, mais on a fait le camp ensemble et c’était la première fois qu’elle faisait un camp Flambeaux en tant que cheftaine. Pendant la rando, il s’est passé quelque chose qui ne s’était jamais passé jusqu’alors : nous avons eu une évacuation en hélico sur le plateau du Vercors. Reb’ était cheftaine, mais moi je n’étais pas dans sa rando, car j’étais avec les Pionniers (c’était un camp double, où il y avait les Flambeaux et les Pionniers). Elle essaye de m’appeler sur le portable, et le réseau passe super mal, et j’entends juste “Ca va pas… Hélicoptère… Evacuation”. C’est à peu près tout ce que j’ai entendu du message, j’étais en panique totale. Elle avait juste réussis à m’appeler moi, mais pas Grizzli, donc je l’appelle. Je suis rentré en catastrophe de la rando pour aller aider et voir ce qu’il se passait. Finalement c’était un jeune qui avait fait un malaise et qui était inconscient pendant ¾ d’heure, ce qui était super long. Il n’y avait pas de réseau donc ils ont ont eu beaucoup de mal à appeler les secours, mais finalement ils ont réussis et l’hélicoptère l’a hélitreuillé. Au final le jeune n’a rien eu de grave, mais c’est clair que c’était une expérience marquante.

Qu’est ce qui pour toi est très important aux Flambeaux ?

Une particularité du Mouvement des Flambeaux, par rapport aux autres mouvements du scoutisme chrétien c’est le fait qu’on ait un vrai partenariat avec les églises locales. Les Flambeaux, c’est une activité d’église avant tout, et il faut que le groupe soit soutenu par l’église avant tout. C’est à la fois important, et à continuer de développer.

Selon toi, qu’est ce qu’il faudrait développer aux Flambeaux ?

Nous aimerions qu’il y ait un peu plus de représentants d’église dans les instances, notamment au niveau du CA. On avait parlé d’administrateurs régionaux, de représentants d’église ou de membres des églises qui soient en lien soit en lien fort avec le CA. Une autre chose à développer, peut être très différente, c’est la participation des mineurs dans l’association. Pas seulement au niveau du groupe, mais aussi de toute l’association. C’est un axe de travail sur lequel on s’est penché lors des RN.

Est ce que tu as un rêve pour les Flambeaux ?

Le premier est qu’il y ait un Rallye 2019 qui se fasse vraiment en 2019. C’est un rêve concret, assez terre à terre. Sinon un rêve un peu plus fou : les évangéliques essaient d’avoir une église pour 10 000 habitants. On pourrait dire avoir un groupe Flambeaux pour 10 000 habitants aussi !

Merci Samuel !

Propos recueillis par Claire D.